GRATIEN CANDACE (1873-1953)

1923 - Contre le préjugé de race

lundi 26 avril 2004 par Dominique Chathuant
1923 - Candace dépose sur le bureau de la Chambre une demande à interpeller le gouvernement « à propos des incidents provoqués journellement tant à Paris qu’en province, par un certain nombre de touristes étrangers et de commerçants français qui injurient et molestent les Français de race noire uniquement à cause de la couleur de leur épiderme ». La demande est liée à un certain nombre d’affaires parmi lesquelles celle qui concerne Kojo Touvalou, Dahoméen (Béninois) expulsé du Bal Tabarin de Montmartre à la demande de touristes blancs américains. C’est à cette occasion que le Président du Conseil Raymond Poincaré annonce le retrait de la licence du Bal Tabarin et indique, qu’à l’avenir, le gouvernement examinera de quelles sanctions seraient passibles les tenanciers publics qui n’accueilleraient pas les gens de couleur à l’égal des Blancs.

Lire :

- Philippe de Witte, Les mouvements nègres en France (1919-1939), l’Harmattan, 1985, p. 75, citant l’Action Coloniale, n°96 du 25 août 1923.

- Harvey Levenstein, Seductive Journey : American Tourists in France from Jefferson to the Jazz Age, Chicago University Press, 1998, pp. 263-266.

- Dominique Chathuant, « Français de couleur contre métèques : les députés coloniaux contre le préjugé racial (1919-1939) », Outre-mers, revue d’histoire (ex. RFHOM), T. 98, n°366-367, 1er sem. 2010, p. 239-253.