GRATIEN CANDACE (1873-1953)

1929-1931 - Crise, Exposition coloniale, Tardieu, les ministres coloniaux

lundi 26 avril 2004 par Dominique Chathuant
JPEG - 1 ko

Crise de 1929 - Repli des puissances sur leurs zones d’influences. Candace prône une meilleure mise en valeur des colonies, la diversification des cultures et le développement de la culture bananière - Création avec Bérenger, de la revue Colonies et marine.
1929 - Candace et Gaston Monnerville collaborent à la Dépêche africaine
1930 - Candace correspond toujours avec WEB Dubois à qui il fait parvenir la photo d’Alcide Delmont : « M. Delmont, homme de couleur, originaire de la Martinique, qui est sous-secrétaire d’État au ministère des Colonies dans le gouvernement présidé par M. Tardieu. » (lettre du 14 janvier 1930).
Candace vote avec la droite, contre le cabinet Chautemps (rad.-soc., 21-25 février 1930) et accorde la confiance au cabinet Tardieu (centre droit : Rép. de gauche/Alliance démocratique puis Centre républicain/AD 2 mars-4 déc. 1930).

JPEG - 1.3 ko

Publication de La marine marchande française et son importance dans la vie nationale, Payot, 1930, préfacé par Aristide Briand. Candace ne souhaite pas faire un livre véritablement didactique. Il s’agit pour lui, d’éveiller et d’encourager dans le grand public les initiatives en faveur de la flotte commerciale, condition du développement outre-mer. L’ouvrage est distingué par l’Académie des sciences morales et politiques dont le prix Lucien de Reinach récompense le meilleur ouvrage colonial

JPEG - 6.1 ko
JPEG - 4 ko

Vers 1930, le Mouvement de défense de la race nègre dénonce Candace comme un inconscient et Diagne comme un Judas-nègre.
1931 - Exposition coloniale - Des gens sont exposés à Vincennes parmi lesquels un parent de Karembeu.