GRATIEN CANDACE (1873-1953)

1940 - Eviter la révision de la constitution

lundi 26 avril 2004 par Dominique Chathuant
JPEG - 751 octets

18 h 30, 7 juillet 1940 : à Vichy, avec Flandin (Républicain de gauche, groupe de l’Alliance démocratique, homme fort du centre-droit, munichois notoire) et Mistler (radical, centre-gauche, munichois notoire), Candace fait partie de la délégation qui demande au président Albert Lebrun de se démettre au profit de Pétain : " au nom de l’empire ", afin d’éviter une révision de la Constitution - Devant l’échec de cette tentative, Candace se rallie à l’idée d’une révision constitutionnelle.