GRATIEN CANDACE (1873-1953)

1944 - 1945 - La Libération

lundi 26 avril 2004 par Dominique Chathuant
6 juin 1944 - Vichy apprend la nouvelle du débarquement - Candace passe pour un gaulliste aux yeux du petit monde de Vichy. Logeant au Majestic, là où dînent Laval, Renthe-Fink ou la Maréchale, il se vante d’être une des rares personnes à pouvoir y entrer ce 6 juin sans avoir à montrer patte blanche - A la libération, les parlementaires ayant voté les pleins pouvoirs sont inéligibles - Candace a 71 ans.

En 1945, il est arrêté à Vichy par les FTP. Trop parlementaire pour les ultras du collaborationnisme, il est bien trop vichyssois pour la Résistance. Son vote du 10 juillet 1940 le rend inéligible et aucun acte de résistance ne vient relever cette inéligibilité.