GRATIEN CANDACE (1873-1953)

1910 - Échec électoral

vendredi 23 avril 2004 par Dominique Chathuant
JPEG - 859 octets
Gérault-Richard

1910 - 1ère tentative électorale infructueuse : Candace se présente comme socialiste indépendant et échoue contre Gérault-Richard (socialiste indépendant) dans la 1ère circonscription de la Guadeloupe. Son adversaire est le candidat officiel du gouvernement local et utilise gendarmes, bateaux et troupes de marine. Le passage de Candace à Marie-Galante n’est pas de tout repos : « Le 25 avril, m’étant rendu en visite ... chez mon vieil ami Mésance Bambuck, j’ai failli être écharpé par une bande armée à la tête de laquelle se trouvaient MM Garel, maire de Grand-Bourg, Rousseau, et Emile Bambuck, adjoints, et Mollin, employé du service téléphonique. Bambuck fut frappé par ce dernier. On enleva l’œil à une pauvre femme et on cassa la tête à une autre. Les manifestants, M. Garel en tête, ont lancé des pierres contre la maison de Mme Lucius, où j’’habitais » - D’après des sources hostiles, Candace, à l’instar de Légitimus au début (1891-1898) de sa carrière, utilise l’argument négriste et celui du rétablissement de l’esclavage : « depuis leur arrivée à la Guadeloupe, MM, Candace et Maxime Gerville-Réache [...] ont mené une campagne effroyable contre les blancs [...] tenant des palabres enflammés, annonçant aux noirs les pires calamités, allant jusqu’à affirmer que le Parlement était disposé à rétablir l’esclavage ».


Portfolio