GRATIEN CANDACE (1873-1953)
Accueil > Notes biographiques sur Candace > 1873-1912 - Des campagnes guadeloupéennes au Palais-Bourbon > 1873-1912 - Des campagnes guadeloupéennes au Palais-Bourbon

1873-1912 - Des campagnes guadeloupéennes au Palais-Bourbon

Né le jour de la Saint-Gatien dans une famille de paysans guadeloupéens dont le père avait deux ans en 1848, le petit Gratien intègre la communale et devient instituteur puis haut-fonctionnaire. Député à partir de 1912, il est pour deux ans, en l’absence de son collègue Légitimus, le seul député noir à la Chambre.

Articles de cette rubrique


1848 - Un patronyme princier ? (1873-1912 - Des campagnes guadeloupéennes au Palais-Bourbon)

mardi 23 janvier 2001 par Dominique Chathuant
Gratien Candace est né en Guadeloupe, au Baillif, dans une famille de cultivateurs. Le patronyme Candace est hérité de l’esclavage. On trouve le nom Kandakè dans les Actes des Apôtres (8 ;27) et dans les écrits du géographe grec Strabon. Bien que le christianisme, la littérature romantique et le public (...)


1873 - Petit-fils de Charlottine, esclave (1873-1912 - Des campagnes guadeloupéennes au Palais-Bourbon)

vendredi 23 avril 2004 par Dominique Chathuant
Gratien Candace était le fils d’Edouard Candace né à Bouillante deux ans avant l’abolition. L’état-civil précise qu’Édouard était surnommé Gédéon. A vrai dire, il était surtout connu sous le surnom de Nostromme. C’est ce que rapportent encore aujourd’hui plusieurs traditions orales familiales proches de (...)


1895 - Le départ vers la France (1873-1912 - Des campagnes guadeloupéennes au Palais-Bourbon)

vendredi 23 avril 2004 par Dominique Chathuant
En 1895, après l’obtention du Certificat d’aptitude pédagogique, un congé rémunéré pour examen lui permet de devenir élève-maître à l’Ecole Normale de Toulouse. Il part pour la France, peut-ëtre grâce à une bourse du Conseil Général. Probablement après le dernier versement de son demi-traitement de 600 francs (...)


1900 - 1904 - Jaurès, le GODF, l’université, mission en Tunisie puis à Trinidad (1873-1912 - Des campagnes guadeloupéennes au Palais-Bourbon)

vendredi 23 avril 2004 par Dominique Chathuant
Candace est instituteur-adjoint à Basse-Terre jusqu’en juillet 1900. Il est initié à la Loge des Élus d’Occident (2 juillet 1900). On le retrouve plus tard dans différentes loges dont la Guyaner républicaine de Cayenne et le Réveil du Béarn. Le congé d’examen obtenu en octobre 1900 lui permet de revenir (...)


1907 - Au cabinet de René Viviani (1873-1912 - Des campagnes guadeloupéennes au Palais-Bourbon)

vendredi 23 avril 2004 par Dominique Chathuant
1907 - Candace travaille à partir de mars, au cabinet de René Viviani (socialiste indépendant), en charge du premier ministère du Travail dans le cabinet Clemenceau (radical indépendant). Lorsque le cabinet est renversé (juillet 1909), les radicaux sont la cible de l’opposition des socialistes de (...)


1910 - Échec électoral (1873-1912 - Des campagnes guadeloupéennes au Palais-Bourbon)

vendredi 23 avril 2004 par Dominique Chathuant
Gérault-Richard 1910 - 1ère tentative électorale infructueuse : Candace se présente comme socialiste indépendant et échoue contre Gérault-Richard (socialiste indépendant) dans la 1ère circonscription de la Guadeloupe. Son adversaire est le candidat officiel du gouvernement local et utilise gendarmes, (...)